Articles

Moi, accro au vélo ?

Image
Grâce à Choupinou et son insistance pour me faire prendre l'air en tandem ou à vélo, aujourd'hui, j'affirme avec joie que oui, j'adore ! et même que j'ai juste assez d'entraînement pour ne pas passer complètement pour une cycliste du dimanche !
Comment a-t-il réussi le tour de force de me convaincre ? 

Premier argument : un bol d'air en pleine nature Le parcours de nombreux chemins sympa, pistes cyclables aménagées ou d'étroits passages entre herbes et buissons (attention aux orties !) offre au regard une pléthore de plantes, d'arbres, de paysages, de perspectives... Au détour d'un virage, en haut d'une colline, il nous arrive d'avoir le souffle coupé face au spectacle naturel qui se dévoile.
Et que ce soit à tandem ou sur un vélo, j'énumère toutes les plantes que je reconnais pour les montrer à Choupinou qui ne veut pourtant pas s'arrêter toutes les deux minutes - toujours pas compris pourquoi ;)
On se rend compte pleins de détai…

Comment ça commence # 5 Son visage...

Image
Notre voyage du "Comment ça commence ?" de Agoaye* continue. Vous découvrez aujourd'hui l'épisode du joli mois de mai, où j'ai été particulièrement inspirée, je crois...  Pour mémoire , vous trouverez les épisodes précédents en cliquant sur le lien correspondant : CCC # 1 - CCC # 2 - CCC # 3 - CCC # 4 Bonne lecture mes amis ! Son visage respirait la santé, cependant les rides profondes de sa peau annonçaient un âge incroyablement avancé et une sagesse extraordinaire, issue de décennies d'expérience et de réflexions en tous genres. Si elle avait vécu le même nombre d'années que de petits coquillages domiciliés sur sa carapace, il n'en aurait pas été étonné.
Le hasard, qui parfois fait si bien les choses, les avait réunis à l'heure du diner dans un banc de succulentes méduses, il y avait de cela presque une semaine. Ils avaient alors échangé quelques mots en grignotant leur repas. Il était enchanté de faire la connaissance d'une autre tortue, surtou…

Cultiver son bonheur - à l'usage des nouveaux soixantenaires, mais pas que !

Image
Parmi les meilleurs moyens de s'éclaircir les idées, un grand moment au jardin suffit amplement. Le travail des mains, des muscles, fait oublier les soucis (ou Calendula). De plus, récolter les multiples bienfaits de cette saine activité (jardiner bio) permet d’installer durablement le goût du jardin. Pour semer les prémices de ce bonheur sur terre, l'équipement qu'il vous faut : des bottes colorées, mais aussi de la patience (Impatiens) et de la persévérance. S'il faut toujours attendre avant de cueillir un jour les fruits sucrés de son labeur, parfois il faut d'abord resemer... Inutile de m'épandre sur le sujet, je vous évite de repiquer du nez sur ce manifeste. Il faut surveiller les graines du bonheur. Elles sont fragiles et leurs pousses le sont encore plus, d'autant qu'elles ne sont pas vivaces. Mais généralement, il suffit juste de les arroser et de les biner un peu (car un bon binage vaut deux arrosages !), et aussi donner un petit coup de séca…

Comment ça commence # 4 Lorsque soudain la lumière jaillit...

Image
Voici la suite de ma participation au projet "Comment ça commence ?" de Agoaye*. Vous découvrez aujourd'hui l'épisode du mois d'avril. Pour mémoire , vous trouverez ici les épisodes précédents : CCC # 1 - CCC # 2 - CCC # 3 Bonne lecture ! Lorsque soudain la lumière jaillit, il fut très surpris. La surface de l'océan, qui jusque là reflétait la pâle clarté des étoiles dans la nuit noire, venait de s'illuminer de rubans fluorescents animés par le dernier souffle de l'alizé qui s'apaisait enfin. Ce spectacle fascinant rappelait fortement le chatoiement des aurores boréales, à la différence près qu'il se passait non pas dans les cieux des Pôles, mais dans les eaux du Pacifique.
La tortue se demanda s'il s'agissait de la célébration du calme revenu après des jours et des jours de vent fort, de vagues impétueuses où la nage en apnée était la seule praticable pour avancer... Sans parvenir à se faire une idée précise de ce phénomène qu'il pe…

Comment ça commence # 3 Maman, maman, j'ai fait une grosse bêtise...

Image
Je continue à participer au projet "Comment ça commence ?" de Agoaye*. Nous arrivons aujourd'hui à l'épisode 3 de l'histoire ! Pour mémoire , voici les épisodes précédents : CCC # 1 - CCC # 2 
Maman, maman, j'ai fait une grosse bêtise ! L'enfant, affolé par les mouvements désordonnés de la tortue qui s'était subitement retrouvée sur le dos, avait couru jusqu'à sa maison aussi vite que ses petites jambes le lui avaient permis. Il se reposait sur la sagesse de sa mère pour l'aider à remettre l'animal sur pattes. Mais que s'était-il donc passé ? Pourquoi notre reptile préféré se retrouvait-il paniqué et les quatre fers en l'air, si j'ose dire ?
Notre héros marin, qui avait besoin parfois de moments à terre - il ne se faisait toujours pas à l'idée de rester constamment en  mer - s'était trouvé par hasard dans une crique proche d'un village, sur une jolie plage où les plus jeunes venaient jouer volontiers. C'est ainsi…